STATS: 310 vues
Fête de fin d’année : Yopougon n’a pas volé son titre de capitale de la joie

Fête de fin d’année : Yopougon n’a pas volé son titre de capitale de la joie

25 décembre 2018 0 Par Jean Claude Deli

Le réveillon de la fête de noël a été célébré avec faste dans le fief de Gbagbo le 24 décembre 2018.

 Avec la libération de Gbagbo à venir c’est avec beaucoup d’espoirs et de joies que les Ivoiriens ont pris d’assaut les débits d’alcool et les églises.

Notre équipe de reportage a fait dans la cité. Il faut le dire à partir de 22 heures l’affluence était fête. Il y avait deux types d’individus ceux qui allaient adorer Dieu et les adeptes de bakus. Bravo aux forces de l’ordre surtout aux jeunes policiers qui ont su réguler la circulation. Les embouteillages étaient moindres. Sauf au carrefour Texaco à Niangon où tout était bloqué toujours à 22 heures passées de 15 mns.

Nous avons fait un tour aussi à Badaba le fief de nos frères les gors  au pont de sideci. Il y’a une foulé énorme. Les décibels distillaient du bon son d’Aloukou, des jeunes gens esquissaient des pas de danse. Mais il y’a un maquis dans cette zone où les pieds d’un podium qui appartenait à un maquis étaient sur la route. Mais n’émouvait personne. La bière et le vin ont coulé à flou. Dans l’ensemble la fête s’est bien passée. Il y a fallu avoir une fausse note mais Dieu fait toujours grâce.

Aux environs d’une (1) heure du matin un chauffard a failli renverser six adolescents qui traversaient le carrefour Sorbonne à Yopougon Ananeraie. Mais il s’est ressaisi et a su les esquiver aux derniers moments. La fête a été de courte durée. Renseignement pris les fêtards ont dit compte tenu de la situation du pays, il vaut mieux ne pas durer dehors. Aux environs de 2 heures du matin, les rues ont commencé à se vider.

K.J