STATS: 1 043 vues
Élection à la Fif : Ma belle POPULATION IVOIRIENNE , Coup de tonnerre dans l’affaire des Anciens Footballeurs soutenant Sory DIABATÉ

Élection à la Fif : Ma belle POPULATION IVOIRIENNE , Coup de tonnerre dans l’affaire des Anciens Footballeurs soutenant Sory DIABATÉ

3 mai 2020 0 Par Jean Claude Deli
Les dessous d’une mascarade !
Suite à leur reunion qui s’est muée en Assemblée Générale Extraordinaire, tenue récemment et en l’absence du Président Alain Gouaméné, Président en exercice de l’Union des Anciens Footballeurs de Côte d’Ivoire (UAFCI), il nous revient de façon récurrente que certaines voix et non des moindres, comme celles de Badra Aliou Sibi, Dimi Stéphane, Zoro Marc-André, Didier Otokoré, Ghislain Akassou (tous, membres de l’Union des Anciens Footballeurs de Côte d’Ivoire) s’élèvent pour dénoncer l’attitude et les pratiques dignes d’une bande de mafiosi d’un Groupe d’Anciens Joueurs, membres de l’Union que sont Kalou Bonaventure, Ahmed Ouattara, Beugré Yago Eugène, Zokora Didier, Oumar Ben Salah, conduits par un Koné Ibrahim, chef d’orchestre de ce simulacre d’Assemblée Générale Extraordinaire, ayant accouchée d’un Communiqué laconique de soutien à la candidature de Sory Diabaté.
Ce qui a suscité d’ailleurs une vague de protestations et de colères des Internautes sur les Réseaux Sociaux. Ayant pensé cette affaire close, voilà qu’un nouveau rebondissement survient, qui fera certainement couler beaucoup d’encres dans les jours et semaines à venir. En effet, il est de plus en plus avéré qu’un parfum de faux se dégage dans cette affaire… Aux dires de certains Membres non moins influents de ladite Union, tels que Didier OTOKORÉ, Akassou Ghislain, Dimi Stephane, Alain Gouaméné lui-même, ainsi que bien d’autres de ses Collaborateurs, une simple réunion de concertation ne peut se muer en une soi-disante Assemblée Générale assortie d’un Procès-verbal d’où, sont nés de nouveaux Statuts et Règlement Intérieur avec à la clé, la mise en place d’un nouveau Bureau Exécutif. À ce propos, selon des sources dignes de foi, il semblerait que ces nouveaux Statuts et Règlement Intérieur, ainsi que la liste des Membres du nouveau Bureau Exécutif auraient été déposés à la Fédération Ivoirienne de Football et au Ministère de l’Administration du Territoire, au fin d’en bénéficier Récépissé de déclaration d’Association.
Toute chose qui a irrité le Président de l’Union des Anciens Footballeurs de Côte d’Ivoire, Alain Gouaméné et des membres influents de son Comité Exécutif qui promettent de faire la lumière sur cette affaire dès son retour en terre Ivoirienne. À ce propos et joint au téléphone, ce dernier s’étonne des faits et prétend ne pas être informé de l’existence de ces nouveaux Statuts et de ce fameux Bureau Exécutif, composé essentiellement d’Anciens Footballeurs cooptés récemment à la Direction Technique Nationale par le Sieur Sory Diabaté. D’ailleurs, précise-t-il, vous constaterez que ceux de mes Collaborateurs et autres membres de l’Union qui ont fait ça, sont pour la plupart les mêmes Anciens Footballeurs que le Comité Exécutif de la FIF a dû inviter au Caire, en Egypte, lors de la dernière Coupe d’Afrique des Nations aux frais de ladite Institution.
C’est pourquoi, il a conclu que si un tel acte était avéré, ce serait du faux en écriture et de la falsification de documents administratifs au détriment de l’Union qu’il dirige, tout en s’empressant d’ajouter que cela pourrait faire l’objet d’une action en justice contre leurs Auteurs. Rappelons que sur lesdits documents qu’on dit falsifiés, on peut lire clairement que la date de la tenue de l’Assemblée Générale Constitutive de l’Union à proprement dite, des Anciens Footballeurs de Côte d’Ivoire a été modifiée.
Cela nous amène à nous poser les questions suivantes: – à quel moment de ce 13 septembre 2018, ce sont tenues et la Réunion de Concertation et l’Assemblée Générale Constitutive ? – Qui a déposé ces nouveaux Statuts au Ministère et à la FIF ? Quoiqu’il en soit, une chose est sûre, le Président Alain Gouaméné arrive pour mettre de l’ordre dans le désordre créé par la bande à Kalou Bonaventure, Ahmed Ouattara et Koné Ibrahim… C’est sûr qu’avec lui, nous saurions sans nul doute, plus d’informations sur cette affaire rocambolesque qui va encore et certainement défrayer la chronique.