STATS: 188 vues
Côte d’Ivoire ( Régionales 2023): En prélude des élections locales à venir  Le DG du Trésor et de la Comptabilité publique fait du chantage pour exercer une sorte de pression sur les électeurs de l’Iffou

Côte d’Ivoire ( Régionales 2023): En prélude des élections locales à venir Le DG du Trésor et de la Comptabilité publique fait du chantage pour exercer une sorte de pression sur les électeurs de l’Iffou

30 mai 2023 0 Par Jean Claude Deli

La cérémonie de présentation officielle des candidats du Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la paix(RHDP) pour les élections locales à venir de la région de l’Iffou s’est tenue, le dimanche 28 mai 2023, à la Salle des Congrès de l’Hotêl la Paix de Daoukro.
Ce, en présence d’une délégation conduite par le ministre d’Etat, le docteur Albert Mabri Toikeusse, vice-président dudit parti.

Celui-ci a présenté, officiellement aux populations, les 6 candidats qui vont défendre les couleurs du parti au pouvoir dans l’Iffou lors des élections couplées des régionales et des municipales du samedi 2 septembre de l’année en cours.

Docteur Mabri Touakeusse Vice-Président du Rhdp

Ce sont respectivement pour la région de l’Iffou, le candidat au poste de président du conseil régional qui sera la tête de liste, Jean Claude Kouassi, Directeur général du LBTP, secrétaire exécutif adjoint chargé des élections au niveau du Rhdp, pour la commune de Daoukro, Dr Lamine Konaté, spécialiste de l’aménagement urbain, pour la commune de Ouéllé, l’Ingénieur N’Zi Kouamé Antoine, pour la commune d’Etrokro, l’ex Directeur régional de l’Education Nationale à Bongouanou, Koffi Kouakou Jérôme, pour la commune de M’Bahiakro, Touré Moussouaré ,chef d’entreprise et pour la commune de Prikro, le maire sortant Kra Kouakou Antoine.
Le chef de délégation a demandé aux candidats, sur instruction de leur président de parti, de constituer des listes inclusives avec l’application stricte du quota des femmes qui est de 30%.
Les listes qui ne respecteront pas ce critère seront rejetées par la Cei selon Mabri.

A cette occasion, les garants des us et coutumes de cette région avaient réclamé plus de développement pour leurs différentes localités.

Les candidats du Rhdp ont été présentés aux militants à Daoukro.

Et la réponse d’un des membres de la délégation du directoire du RHDP a été sans équivoque.

Lors de son allocution, le Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité publique, Konan Jacques Assahoré, a fait savoir que le retard accusé dans ces localités en matière de développement est le fait de leurs votes, de leurs choix antérieurs. Et que les populations de l’Iffou gagneraient dorénavant à faire des choix judicieux en votant les candidats entérinés par le président Alassane Ouattara qui est celui qui apporte le développement.
(…) Tout à l’heure en aparté beaucoup d’entre eux ont interpellé le ministre Amédée Kouakou sur l’Etat de leurs routes, sur l’état de leurs infrastructures. Je voudrais juste leur dire que la situation qu’ils constatent est la résultante des choix antérieurs qu’ils ont opérés. Ce que vous constatez-là, c’est la façon que vous avez voté il y a 5 ans, 10 ans en arrière. C’est ça qui a donné ça. Aujourd’hui, on vous donne l’opportunité de faire des choix judicieux. Faites ces choix. Vous allez voir dans 5 ans, dans 10 ans que les choses vont changer. C’est ça le sens du vote de cette année. Celui qui distribue l’école, qui fait le goudron, celui qui construit l’école, il dit voici mes soldats, faites leur confiance et puis vous allez dire non, moi-même j’ai mon propre soldat, c’est à lui que je vais faire confiance. Mais quand tu as fini de dire ça, toi-même tu vas chercher tes moyens pour construire tes routes, pour faire tes écoles. Donc c’est ça, ne nous trompons pas. Faisons des choix judicieux. Les candidats présentés par le président Ouattara sont les candidats en qui il faut faire confiance. C’est eux qui peuvent nous sortir de ces situations”, a-t-il déclaré.

Des déclarations qui soulèvent une vague d’indignation sur les réseaux sociaux.
D’aucuns estiment que le DG du Trésor et de la Comptabilité publique confond les fonds de développement de l’État aux fonds du RHDP.
D’autres par contre pensent que c’est une forme de chantage qui est fait sciemment pour mettre la pression sur les électeurs.

DLJ