STATS: 34 vues
Guerre en Ukraine: L’Allemagne doit devenir «la force armée la mieux équipée d’Europe», déclare Scholz

Guerre en Ukraine: L’Allemagne doit devenir «la force armée la mieux équipée d’Europe», déclare Scholz

19 septembre 2022 0 Par Jean Claude Deli

«Notre armée doit devenir le pilier de la défense conventionnelle en Europe», a déclaré le chancelier allemand Olaf Scholz, sur fond de guerre en Ukraine.

L’Allemagne doit devenir la «force armée la mieux équipée d’Europe», a estimé vendredi le chancelier Olaf Scholz, après des années d’analyses «erronées» sur le fait que son pays serait «entouré d’amis». Il a également plaidé pour une montée en puissance des pays européens au sein de l’Otan.

L’Allemagne doit devenir la «force armée la mieux équipée d’Europe», a estimé vendredi le chancelier Olaf Scholz, après des années d’analyses «erronées» sur le fait que son pays serait «entouré d’amis». Il a également plaidé pour une montée en puissance des pays européens au sein de l’Otan.

Olaf Scholz s’est en outre prononcé en faveur de la mise en place d’un «quartier général européen» susceptible de «mener des missions – qu’il s’agisse d’une évacuation de nos ressortissants, comme l’année dernière en Afghanistan, ou d’une mission européenne de conseil ou de formation, comme en Irak, au Mali ou au Niger». Le chancelier entend aussi «utiliser les possibilités déjà offertes par les traités de l’UE de confier des missions à un groupe d’États membres, une coalition de personnes déterminées» pour faciliter d’éventuelles actions militaires européennes.

Mais, selon lui, «le problème le plus urgent en Europe est peut-être le nombre totalement inextricable de systèmes d’armes et d’équipements militaires ainsi que la concurrence entre les différentes entreprises d’armement». «Seule une augmentation coordonnée des capacités européennes permettra à l’Europe d’agir», a-t-il asséné, attachant «une importance particulière au domaine de la défense aérienne – coordonnée au niveau européen et contribuant au renforcement du pilier européen de l’Otan».

In Figaro