STATS: 348 vues
Filière hévéicoles: Face à la baisse drastique du kilogramme d’hévéa, le président de l’AEXCI donne les raisons et propose des solutions  idoines

Filière hévéicoles: Face à la baisse drastique du kilogramme d’hévéa, le président de l’AEXCI donne les raisons et propose des solutions  idoines

26 avril 2018 0 Par infonews

Au cours d’une entrevue accordé aux journalistes le mercredi 26 avril 2018 à son bureau à Cocody  Angré, le président Samuel Mobio, responsable de l’association des exportateurs du caoutchouc naturel, fond de tasse de Cote D’ivoire n’est pas allé du dos  des cuillères pour donner les raisons qui ont entrainé la baisse drastique du prix du kilogramme d’hévéa et proposé des solutions pour soulager les planteurs de la filière.

Pour le président Samuel Mobio, la chute vertigineuse de la valeur du kilogramme d’hévéa n’a pas de raison politique comme veulent le faire croire certains individus .Il a tenu a rassurer  la population et tous les planteurs .En effet, pour le premier responsable de l’AEXCI DE 2000en2002, un tsunami qui s’est produit en Asie a ravagé les grandes plantations de la Thaïlande  et de l’Indonésie car ces deux pays produisent 44%  de la production mondiale. Il n’y avait donc plus de caoutchouc naturel dans les deux pays leaders, ce qui va entrainer l’augmentation du prix du kilogramme de ce produit sous le précédent régime. « Ce n’est donc pas une affaire politique comme le font croire certains politiciens. »Expliquera Samuel Mobio. Pour lui le second facteur est du à la corrélation très forte qui existe entre le caoutchouc et le pétrole. Quand la valeur du pétrole augmente, le prix de l’hévéa grimpe et c’est ce à quoi nous avons assisté lors du précédent  régime car le marché est régi par la loi de l’offre et de la demande…

Nous avons aussi l’industrie de l’automobile et de la construction qui utilise beaucoup de caoutchoucs.aujourd’hui le premier secteur est en difficulté à cause de la surproduction .donc la demande de ce produit dimunie sur le marché…

En ce qui concerne les solutions, le président del’AEXCI pour soulager les planteurs préconise un seul interlocuteur à leur niveau face au gouvernement  afin de prendre en compte leur aspirations .il demande que la taxe prélevé par la Firca soit réduite de 6f à3f. Aussi compte t-il avoir un unité de transformation avant l’exportation. Le président de ladite structure demande à l’Etat d’accepter qu’il siège au conseil du palmier à huile –hévéa. Aussi exige t-il la lever du plafond de 10000tonnes /par mois

Gauthier Nguessan