STATS: 235 vues
District d’Abidjan : Songon Dagbé  La génération “tchagba” célèbre la maturité.

District d’Abidjan : Songon Dagbé La génération “tchagba” célèbre la maturité.

25 août 2019 0 Par Jean Claude Deli

La génération “tchagba” du village de Songon Dagbé, dans le District autonome  d’Abidjan  a célébré la fête de “Fatchuwé” le jeudi 22 août 2019 sous  le parrainage du Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Albert Mabri Touakeusse.

Prenant la parole, le Président du Comité d’Organisation Yaba Thomas s’est d’abord réjouit de l’organisation de cette fête qui célèbre la maturité de la  génération “tchagba” où l’on juge ses aptitudes. Aussi, a-t-il souhaité la bienvenue au parrain, à sa délégation et aux autres personnalités présentes  dont le Ministre de la Culture et de la Francophonie Bandama Maurice, le Gouverneur du District Autonome d’Abidjan, Beugré Mambé. Il a aussi remercié le Ministre Albert Mabri Touakeusse pour sa présence effective, et tous les autres villages atchans qui se sont associés à eux pour la réussite de cet événement culturel.

Les femmes ont apporté une note particulière à la fête

Le parrain et son épouse ont été introduits dans la génération  “tchagba” et ont reçu les attributs  de cette communauté ethnique. Après le mot de bienvenue du Maire Eric N’Koumo de la Mairie de Songon, le Gouverneur du District Beugré Mambé  a remercié le Ministre Bandama Maurice pour sa grande culture et lui a demandé de faire de cette fête un événement à caractère international ainsi que celle de la danse guerrière en pays ébrié. Pour lui, cette cérémonie est l’expression de plusieurs vertus dont la discipline, l’humilité, le respect des autres, le discernement du vrai du faux et le respect des ainés, des lois divins.

La génération en ”Tchagba” en question

Pour Bandama Maurice, notre culture doit maintenir les liens d’amour et renforcer la paix et la fraternité en Côte d’Ivoire. Le parrain    Albert Mabri Touakeusse, dans son adresse à l’assistance a remercié les populations de Songon Dagbé et les cadres pour l’avoir associé à cette rencontre festive. Il leur a dit sa gratitude surtout pour avoir accueilli les ivoiriens sur leurs terres. Pour lui c’est un honneur avec son épouse d’être  désormais membres de ce peuple et leur a exprimé sa disponibilité. Le clou de cette cérémonie  a  été la procession  de la génération “tchagba” avec leurs épouses pour exhiber leur savoir-faire culturel et touristique.       

  Gauthier N’Guessan