STATS: 204 vues
Côte d’Ivoire (fonction publique): Les médecins spécialisés ne sont pas contents de leur traitement salarial.

Côte d’Ivoire (fonction publique): Les médecins spécialisés ne sont pas contents de leur traitement salarial.

3 mars 2024 0 Par Jean Claude Deli

Ils ont exprimé ce mécontentement lors d’une conférence de presse à la librairie Carrefour Siloe de Cocody ce samedi 2 mars 2024.

Il faut le dire en ce temps de cherté de la vie , les couches socio-professionnelles en Côte d’Ivoire ont commencé à réclamer leurs droits et augmentation salariale. Pour les médecins spécialisés regroupés au sein du SILYRE ( convention des syndicats libres et responsables) ,Il n’est pas normal qu’il ait le même traitement salarial qu’un médecin généralisé.
Pour les conférenciers ( Mme Godji Kouamé Affouet Anesthésiste et réanimateur , Docteur Doh , Dr Allah Brunoh) , le médecin spécialiste fait d’abord 8 ans à l’université dans la faculté de médecine avec de se spécialiser dans un secteur où il fait encore 4 ans. C’est un total de 12 ans qu’il faut pour se spécialiser sans l’aide de l’Etat et cela à ses propre frais. C’est à dire que pendant quatre ou cinq ans ” ils doivent débourser 1,5 million pour se spécialiser . Et sur le terrain pendant le service , ils constatent qu’ils ont le même salaire qu’un généraliste sur le bulletin de solde. Ce qui n’est n’est pas normal car le généraliste en question se limite à 8 ans de formation.
Les médecins regroupés au sein de la Sylire sont allés un peu plus loin pour donner les détails sur leur salaire . Qui se constitue comme suit : 175000 frs salaire de base + 70 000 frs indemnité de logement+ 50000frs comme prime de risque.

Les médecins sont venus nombreux écouter leurs faitières

Le total fait environ 300.000 frs.
C’est pour améliorer leur condition de vie et de travail que cette coalition a décidé d’arrêter bientôt le travail.
”Dans un pays où les médecins sont en grève c’est que c’est grave. Ce ne sont le gaz lacrymogènes qui nous feront peur” a déclaré le docteur Doh Zaelei  Pierre médecin gynécologue-obstétricien.
Il est bon de savoir que le Sylire regroupe trois (3) syndicats que sont le SYMARCI ( Syndicat National des Gynécologues, obstétriciens de Côte d’Ivoire), SYNAGOCI ( Syndicat des médecins Anesthésistes Réanimateurs de Côte d’Ivoire) ,COMESS-Ci . Le dernier syndicat à  rejoindre la lutte est le  COMESS-CI ( Collectif des médecins spécialisés et en spécialisation de Côte d’Ivoire) . C’est tous ces trois syndicats réunis qui exigent un meilleur indice , un bon profil de carrière et surtout un statut juridique.
Exigent également à l’Etat la reconnaissance de leur statut de médecin spécialiste , une prime mensuelle , une subvention pendant les formations à hauteurs de 4 millions , et respecter les horaires de travail et les heures supplémentaires etc…

JC DELI